Fraternité cistercienne de Notre Dame du Port du Salut / La Coudre.
Fraternité des Laïcs Cisterciens – Abbayes de Notre Dame du Port du Salut et de La Coudre
Animée par Dom Joseph, Abbé de Notre Dame du Port du Salut et Sœur Christiane, de La Coudre.

I – Les Laïcs cisterciens.

En juin 2008, il existe 61 communautés de laïcs cisterciens dans le monde – 30 anglophones, 13 hispanophones et 18 francophones – qui toutes partagent la même identité de laïcs cisterciens. Leur réunion trisannuelle a eu lieu en juin 2008 à Huerta en Espagne, où 50 communautés étaient représentées. Voici des extraits de la synthèse des travaux :

Vocation laïque cistercienne « De façon individuelle, l’on reconnaît un appel personnel vécu de façon communautaire comme un don de Dieu. Nous le définissons comme un appel à être des témoins actifs du Christ et de son Église, au milieu du monde, en donnant un témoignage priant et contemplatif dans une vie définie par les valeurs propres du charisme cistercien. » (Identité laïque cistercienne [Huerta, 6 juin 2008])
La vie cistercienne laïque « Nous sommes convaincus que la spiritualité cistercienne peut être adaptée à un mode de vie laïque et, bien qu’il soit très clair que les deux modes de vie -monastique et laïque- sont différents, ils sont complémentaires. Les laïcs trouvent dans la spiritualité cistercienne une façon de vivre dans le monde avec un plus grand engagement et une plus grande profondeur spirituelle. Il y a unanimité à reconnaître que le charisme cistercien peut être vécu hors du monastère. » (Identité laïque cistercienne [Huerta, 6 juin 2008])
Les liens avec le monastère et avec la Famille cistercienne « Pour tous les groupes, c’est la communauté monastique, représentée par son Abbé (Abbesse) qui reconnaît en eux le charisme et leur confère leur appartenance à la famille cistercienne, selon la nature des liens qui les unissent. » (Identité laïque cistercienne [Huerta, 6 juin 2008]  »

II – La Fraternité de Notre Dame du Port du Salut/La Coudre

Quelques personnes, qui venaient régulièrement à l’abbaye Notre Dame du Port du Salut et désiraient partager avec la Communauté monastique les Offices et le travail manuel, ont constitué en 2001, encouragés et aidés par les Moines, une Fraternité.
Celle-ci est (cas unique) rattachée à deux abbayes – Notre-Dame du Port du Salut à ENTRAMMES (Moines) et ND de la Coudre à LAVAL (Moniales). Nous sommes actuellement 10 personnes, et nous nous réunissons pendant un WE tous les 2 mois, en général à Notre Dame du Port du Salut.
Peut faire partie de notre Fraternité toute personne qui désire découvrir la Parole et en vivre, qu’elle soit mariée, divorcée, célibataire, convertie, pratiquante de longue date,ou en recherche. Ce groupe est  » en Église  » et vit une spiritualité qui prend chacun là où il est.
Nous formons une communauté « sans les murs » reliée fortement à deux communautés « dans les murs « . Ce lien avec les communautés monastiques est essentiel ; et c’est l’Abbé qui reconnaît à la Fraternité son caractère cistercien :

– La vie monastique cistercienne, en tant que forme et système de vie, doit créer le milieu le plus apte à faciliter un type d’expérience chrétienne. La vie matrimoniale et familiale d’un laïc et d’une laïque cisterciens doit également créer le milieu le plus approprié à un autre type d’expérience chrétienne. Chacun a un charisme, don de l’Esprit de Dieu, et tous communient au charisme commun de la grâce cistercienne. En quoi consiste exactement cette grâce charismatique ? Dans l’optique mystique où je me suis situé, je peux dire que le charisme cistercien consiste en ceci :
– Ordonner notre échelle de valeurs de telle sorte que les valeurs religieuses occupent l’échelon le plus haut et la place prépondérante. De façon plus explicite, toute la vie doit être régie et orientée vers la recherche et la rencontre de Dieu dans le visage du Christ.
– S’attacher au Christ Époux de l’Église et de chaque chrétien. Lui nous montre, dans son incarnation, sa pâque et son eucharistie : un amour gratuit, total, permanent et fécond qui invite à la réciprocité.
– Donner une priorité pratique à l’oraison, entendue comme accueil et don gratuits, vécue comme foi amoureuse anticipant la visite de l’Époux attendu. Et ceci vaut pour toutes les formes d’oraison : liturgique et de dévotion, secrète, matrimoniale, familiale et communautaire…
– S’efforcer et s’exercer à la discipline de l’amour, compris comme volonté commune avec Dieu et le prochain. Amour fondé sur la vérité, vérité qui ouvre à la connaissance de soi et à la miséricorde envers sa propre misère et celle d’autrui.  »
( Conférence de Dom Bernardo OLIVERA(extraits) lors de la première rencontre internationale des L.C. En 2001).

III – Vie de la Fraternité :

*1 – Charte des laïcs associés aux monastères Notre Dame du Port du Salut/La Coudre
*Cette charte a pour but de donner quelques repères au sujet de la Fraternité, et de préciser les liens entre la Fraternité et les deux monastères.

*Préambule : la vocation du chrétien
Chaque chrétien est appelé, en vertu de son baptême, à suivre le Christ et à mener une vie selon l’Évangile.
Pour l’aider sur sa route des maîtres de vie spirituelle donnent des repères. Ainsi, St Benoît en est un, dont la Règle est un chemin de vie.

*Règle de St Benoît et Fraternité monastique
Écrite il y a quatorze siècles pour des moines vivant en communauté, aujourd’hui, elle interpelle aussi des laïcs- Appelé par Dieu à vivre l’Évangile, tout chrétien peut se rattacher, par l’engagement dans une Fraternité, à un monastère cistercien.
Le mot Fraternité recouvre l’ensemble des laïcs qui sont rattachés à un monastère (choix fondé essentiellement sur un motif spirituel) :
soit par le lien de l’engagement ( actuellement, 2 membres sont engagés).
soit en cheminant avec elle ou vers elle.

*Formation.
La Fraternité se réunira aussi régulièrement que possible (tout en tenant compte des agendas et des obligations de chacun) et au moins tous les deux mois pour un WE de formation.
Outre la participation aux offices avec la communauté, cette journée (ce we) comportera deux grands axes :
La Lectio Divina.
L’enseignement : découverte et approfondissement de la règle de St Benoît, des Pères Cisterciens et autres.
Ce WE sera aussi un moment privilégié de vie fraternelle (préparation des salles, accueil des membres, service de la table, vaisselle, discrétion dans les échanges, respect du silence, participation aux frais…).
Cette formation comportera aussi une fois l’an, un temps plus long en commun pour un ressourcement spirituel communautaire.
Il est bon de préciser que cette formation ne se limite pas aux années qui précèdent l’admission mais qu’elle se poursuivra même après l’engagement définitif.

Étapes pour devenir membre
***a) L’accueil
L’entrée dans la Fraternité se fera par un temps de découverte. Elle suppose un vrai désir de mener une vie chrétienne dans l’esprit de la règle de St Benoît en communion avec les monastères cisterciens de Notre Dame du Port du Salut / La Coudre. Ce temps de préparation et de formation pourra être abrégé ou prolongé selon le cheminement de chacun.

***b) L’admission dans la Fraternité
Après ce temps de formation et d’accueil, il sera possible de prendre un engagement pour un an, comme laïc associé cistercien, renouvelable chaque année en juin.
Cet engagement, qui n’est pas une profession religieuse, se fera dans la simplicité et la joie selon un rituel (à définir).
Pour chacune de ces étapes, une demande écrite sera adressée au Père Abbé.

***c) Engagement du groupe.
Le but de la fraternité n’est pas de vivre dans le monde comme des moines ; c’est en essayant de vivre dans le monde (vie familiale, professionnelle, paroissiale…) une vie de conversion, toute centrée sur le Christ. Le laïc doit donc rester présent à ses engagements. La Fraternité doit l’aider à accomplir ses responsabilités ( cela suppose de faire des choix, souvent exigeants). Les communautés monastiques de Notre Dame du Port du Salut / La Coudre sont là en éclaireurs et soutiens dans la prière.
Tout membre de la Fraternité devra donc apprendre à vivre une certaine ascèse en conformité avec son choix initial qui est de « ne rien préférer à l’amour du Christ. »
Une petite règle l’y aidera :
***1) Participation régulière aux rencontres de la Fraternité. Elle exprime le sérieux de la recherche.
***2) Méditation régulière de la Parole de Dieu : ( Lectio divina souhaitée quotidiennement).
***3) Prière : (en communion avec les communautés de Notre Dame du Port du Salut et La Coudre) chaque jour : le Magnificat dit aux vêpres, et le psaume 90 à la prière de complies avant le coucher.
***4) Service : la charité est inventive, aussi des services pourront être demandés ou proposés.

*2. L’emploi du temps : lors de nos rencontres, l’emploi du temps est toujours le même : Eucharistie, lectio divina (Évangile médité et prié ensemble), prière personnelle silencieuse, participation aux offices, enseignements sur la Règle de st Benoît et les Pères cisterciens (l’accompagnement et les enseignements sont assurés conjointement par une moniale et par un moine), échanges et travail manuel au service de la Communauté qui nous reçoit.