Accueil > Bicentenaire > Mot de Véronique Faguer

 

Mot de Véronique Faguer

JPEG - 33.2 ko
présidente de l’association de Amis de l’abbaye

Chers Pères abbés et Mères Abbesses.
Chers Messeigneurs, Chers frères du monastère,
Chers personnalités de la Cité de Dieu
et de la Cité des hommes,
Chers amis,

Pour les amis de l’abbaye, célébrer ce bicentenaire, marque un événement :

-  Historique, certes. Car vous le savez, ce n’est pas seulement un bicentenaire mais plutôt un mille deux centième anniversaire que nous célébrons … 200 ans de vie cistercienne, au Port du Salut ; auxquels il faut ajouter 1 000 ans de vie monastique commencée en l’an 832, dans un premier prieuré construit par Aldric, confesseur de Charlemagne, devenu évêque du Mans.

-  Ce bicentenaire marque aussi un événement spirituel.
Car, évidemment, 1 200 ans de prière et de travail, cela laisse des traces… très profondes

-  Il célèbre aussi des années d’affection, d’amitié, de fraternité, de compassion, de cœur à cœur.
o Des cœur à cœur entre Dieu et tous ceux venus prier ici depuis le IXe siècle.
o Des cœur à cœur entre tous ces hommes et ces femmes passés ici, et des moines, dans l’échange et le dialogue ;
dans le partage de joies et de souffrances, déposées, confiées, tout simplement, et portées là-haut sur la montagne par les moines, jusqu’à Marie ; Marie… Notre Dame du Triomphe, si vous préférez Notre-Dame du Port du Salut.

Pour les amis de l’abbaye, célébrer ce bicentenaire, c’est exprimer une profonde admiration, un profond respect, en même temps qu’une vraie dilection, pour toutes ces vies données, dans la prière, et la charité.

Des vies données aussi dans le travail :
-  Depuis 200 ans, les moines ont développé l’agriculture, et fait vivre des centaines de foyers, en les tirant avec eux, vers le Haut.
-  Ils ont inventé le divin fromage, le Port-salut, dont le succés à passé l’Atlantique.
C’est le sujet de la conférence de cet après-midi à 15.30, avec Adrien Fournier. Les moines ont créé la centrale hydroélectrique installée ici depuis 1934. Elle remplaçait le moulin. Ce moulin qui a moulu tant et tant de tonnes de blé, pour la communauté, pour les habitants d’Entrammes, pour les si nombreux indigents, qui ont été aidés et nourris par le monastère.

En ces quelques mots, vous comprenez l’importance du rayonnement de l’abbaye ND du Port du Salut. Ici, et tellement loin d’ici.

Qui peut rester INDIFFERENT ?

L’avenir de l’abbaye Notre Dame du Port du Salut appartient à Dieu.
AUJOURD’HUI,
- Avec vous les habitants d’ici, de ce diocèse, nos amis d’Allemagne d’où sont venus les premiers moines cisterciens, la fraternité cistercienne, tous les AMIS de l’abbaye.

C’est une amitié tissée d’amour et de travail, que nous voulons cultiver ; c’est une charité que nous voulons continuer de faire vivre , en travaillant, en priant, pour et avec la communauté ,
Nous voulons enfin, conserver un patrimoine qui édifie l’homme pour l’éternité.

 

Saint Bernard,

 
 

 

 

 
 
 

 

 
 

Abbaye du Port du Salut - 53260 Entrammes | tél : (33) 02 43 64 18 64 - fax : (33) 02 43 64 18 63

 
>>>>